Le ministre malaisien de la Communication et des Multimédias, Salleh Said Keruak. Photo : VNA
 

Kuala Lumpur (VNA) – Lors de l’ouverture de la conférence des rédacteurs en chef de l’ASEAN 2016 à Kuala Lumpur, le 5 avril, le ministre malaisien de la Communication et des Multimédias, Salleh Said Keruak, a proposé d​e créer une agence de presse commune à toute la région.

Dans un discours présenté devant une centaine de représentants des pays membres de l’ASEAN, le ministre malaisien a affirmé que cette agence de presse commune permettrait d’approfondir la coopération régionale dans plusieurs secteurs, notamment dans le contexte où les pays membres font face à plusieurs problèmes ​de sécurité et ​de souveraineté. Ces problèmes doivent être couverts de façon honnête et transparente afin d'éviter d’aggraver la situation. Selon Salleh Said Keruak, les relations étroites entre les organes de communication au sein de l’ASEAN doivent s’orienter vers la paix, la stabilité et l’harmonie dans la région.

Le directeur général de l’agence de presse malaisienne Bernama, Zulkefli Salleh, a indiqué que les médias de l’ASEAN dépendaient des agences internationales pour couvrir les événements dans les pays voisins de la région. Peu d’entre eux sont présents dans plusieurs pays membres de l’ASEAN. Il est donc nécessaire que les organes de communication de l’ASEAN ​approfondissent leurs relations.

Dans une interview ​​accordée à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA), le secrétaire général adjoint de l’ASEAN, AKP Mochtan, a apprécié l’initiative de créer une agence de presse régionale qui contribuera considérablement à l’intégration de cette région de 630 millions de personnes.

Pendant deux jours, la conférence des rédacteurs en chef de l’ASEAN 2016 permet à ses participants de discuter de différents sujets, dont la participation des médias au développement de la Communauté de l’ASEAN, la présentation de la Communauté de l’ASEAN et de son identité culturelle... -VNA