Conférence des ministres de l'ASEAN+3 sur la prévention et la lutte contre le terrorisme. Photo : VNA

Les ministres chargés de la Sécurité des pays membres de l’ASEAN et le ministre du Cabinet, président de la Commission nationale de la Sécurité publique du Japon, Mme Eriko Yamatani, ont eu le 1er octobre à Kuala Lumpur, en Malaisie, un entretien concernant la promotion de la coopération pour faire face au terrorisme et à la cybercriminalité.

Selon une déclaration commune, les deux parties ont appelé à améliorer la capacité antiterroriste à travers des dialogues et le partage des informations et connaissances.

Les ministres ont noté que la cybercriminalité - qui est de plus en plus sophistiquée et compliquée - constitue une menace grave et imminente pour la région.

Ils ont également exprimé l'espoir que le dialogue sur la cybercriminalité ASEAN-Japon lancé en 2014 ser​vira ​de base ​à la coopération entre les pays membres de l’ASEAN et le Japon dans ce domaine.

Le vice-ministre malaisien de l’Intérieur, Nur Jazlan Mohamed, a déclaré qu'un dialogue ASEAN-Japon sur le terrorisme et la cybercriminalité se tiendrait à Kuala Lumpur ​au premier trimestre de 2016.

Il a également demandé au Japon d’apporter un soutien technique et financier aux organes d'application de la loi malaisiens comme la police et le Conseil national de sécurité. "Pendant ce temps, la Malaisie peut aider le Japon dans la lutte contre l'extrémisme islamique", a-t-il dit.

Cet entretien a été parmi les activités organisées en marge de la conférence ministérielle de l'ASEAN sur la criminalité transnationale, qui s'est ouverte le 29 septembre avec la participation de partenaires de dialogue, dont la Chine et la République de Corée. – VNA