mercredi 16 août 2017 - 20:25:55

Art contemporain : vingt ans d'intégration

Imprimer

 «Si l'on cherche une discipline des arts qui soit en bonne voie de développement et connaissant un franc succès au Vietnam depuis ces deux dernières décennies, c'est bien l'art contemporain. Au quotidien, l'art contemporain est animé, dynamique, est l'un des arts des plus commentés et critiqués, outre qu'il est le plus fort impact direct auprès du public", a déclaré le peintre et critique d'art Nguyên Quân.

L'art contemporain est apparu dans les pays de l'ASEAN durant les années 1970-1980, et au Vietnam, dix ans plus tard. Les terminologies d'art, dont la pop art, la performance, l'installation, la vidéo art, sont de plus en plus connues.

Jusqu'à maintenant, parmi les artistes participant au mouvement de l'art contemporain au Vietnam, près de 150 d'entre eux sont des jeunes nés après 1970 et qui ont débuté à partir de la fin des années 1990.

Lors de ces près de vingt années passées, de nombreux jeunes artistes vietnamiens ont créé et exposé dans plusieurs catégories d'art contemporain dans d'autres pays, où ils ont d'ailleurs remporté des prix internationaux. Cela montre que le Vietnam non seulement développe sa propre vision et conception de l'art contemporain, mais aussi nombre de talents, notamment parmi les jeunes.

On peut citer dans cet ordre Lê Quang Dinh (prix Prince Claus au Pays-Bas, ou encore Bùi Công Khanh (finale du APB Foundation Signature Art Priz) avec son oeuvre "Le passé est fini". Outre cela, les jeunes peintres ont également contribué à mettre en valeur l'art contemporain vietnamien auprès des amis internationaux, tels que Trân Luong avec "Nguoi com", Ly Hoang Ly avec "Eau ", "Nuages", "Cercueil de l'amour" et "Connexion", Nguyên Thi Châu Giang avec "Harmonie entre le Ciel et la Terre" et "Deux visages".

Les jeunes vietnamiens ont insufflé dans l'art contemporain une diversité de goûts, de tendances, de thématiques, de styles et d'esthétismes, ce qui est considéré comme l'un des futurs fondements du développement artistique au Vietnam. Parmi ces derniers, la peintre Dang Thi Khuê a particulièrement été admirée par plusieurs générations de jeunes artistes avec ses oeuvres composées en bois, bambou, drapeaux, ou en vêtements festifs...

À travers leurs participations extensives aux expositions internationales, les peintres vietnamiens et leurs oeuvres ont été reconnues, modifiant la vision dans le monde de l'art contemporain vietnamien. Un monde surpris de témoigner du développement au Vietnam d'un art contemporain unique et spécifique. Si auparavant, les thèmes présents de celui-ci tenaient aux images habituelles de l'ao dài (tenue traditionnelle des Vietnamiennes), du bambou, de la cigogne ou du monocorde, aujourd'hui ils se diversifient en pénétrant la vie de tous les jours...

L'artiste Trân Luong affirme que l'art doit susciter la responsabilité des citoyens, réveiller les sentiments et l'amour entre les hommes pour qu'ils vivent plus humainement. De même, le peintre Ngô Thai Uyên conçoit "l'art comme un processus de découverte de l'âme humaine". Pour la poétesse et peintre Ly Hoang Ly, "c'est un long travail. Plus je travaille, plus je me passionne. Je le fais pour découvrir le monde et moi-même. J'ai utilisé tous les moyens artistiques, tous ses moyens d'expression et toutes les techniques envisageables pour traduire les idées dans mes oeuvres".

En attendant une attention renouvelée du mécène public, les artistes vietnamiens ont fondé des espaces d'art contemporain comme la galerie Duc, le salon Art, Quynh, Ga O, Himoko Cafe, le centre d'art "Nouvel espace"..., où sont organisés de nombreux et riches événements d'art contemporain nationaux comme internationaux.

Ils ont fortement accompagné et enrichi le développement des premiers centres urbains et économiques du pays comme Hanoi, Hô Chi Minh-Ville, Huê et Dà Nang.

Ils recherchent d'eux-mêmes les parrainages pour leurs activités artistiques, notamment parmi les fonds étrangers et autres organisations non gouvernementales ou de coopération impliqués dans les arts afin d'organiser des expositions d'artistes étrangers. Une activité pleine complétée par une ouverture tout aussi contemporaine sur l'Internet avec des sites d'échanger d'informations, de présentation et d'appel au parrainage...

Pour ces artistes vietnamiens, l'État doit revoir ses politiques en matière d'art, dans le sens d'une plus grande prise en compte de l'art contemporain. Cela concerne, entre autres, un enseignement aux arts couvrant tous les mouvements et tendances, les moyens des écoles d'art comme la critique artistique internationale. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres