Le Premier ministre britannique David Cameron

Sur invitation de son homologue vietnamien Nguyen Tan Dung, le Premier ministre britannique David Cameron effectuera les 29 et 30 juillet une visite officielle au Vietnam.

Les relations entre le Vietnam et le Royaume-Uni, établies le 11 septembre 1973, ont connu des progrès remarquables, notamment depuis l'instauration d'un partenariat stratégique en 2010 dans sept secteurs que sont la politique et la diplomatie, les problèmes régionaux et internationaux, le commerce et l'investissement, la coopération au développement durable, l'éducation et la formation, la défense et la sécurité, ainsi que les échanges populaires.

Ces dernières années, les relations Vietnam-Royaume-Uni se sont développées progressivement, marquées par plusieurs visites de haut rang dont celles au Royaume-Uni en décembre 2011 du président de l'Assemblée nationale vietnamienne Nguyen Sinh Hung, en janvier 2013, du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam Nguyen Phu Trong, et en avril 2014, du vice-Premier ministre Vu Van Ninh, et inversement, en 1999, 2006, 2008, 2009, 2010 et 2013 du Duc de York, le Prince Andrew, en février 2012, du ministre des Affaires étrangères William Hague, en 2012, 2013 et juillet et octobre 2014, de l'ancien Premier ministre Tony Blair...

Lors de sa visite au Royaume-Uni en mars 2008, le Premier ministre Nguyen Tan Dung et son homologue britannique Gordon Brown ont rendu publique la Déclaration commune destinée à approfondir les relations bilatérales et fixant les orientations de "relations de partenariat au développement".

Concernant la coopération économique, le Royaume-Uni a soutenu l'adhésion du Vietnam à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). Il est également le premier partenaire en commerce du Vietnam au sein de l'Union européenne (UE). Les exportations vietnamiennes au Royaume-Uni ont connu une croissance annuelle de 20 %, pour l'essentiel, des produits aquatiques, des fruits et des légumes, de la noix de cajou, du café, du thé, du poivre, des produits en plastique et en bois, du textile, des souliers et chaussures, des ordinateurs et leurs accessoires... Le commerce bilatéral s'est établi à 4,5 milliards de dollars en 2014.

Actuellement, le bureau de représentation du commerce britannique a des centaines d'antenne au Vietnam. En 1998, le Royaume-Uni a créé l'Association des entreprises britanniques au Vietnam (BBGV) afin de renforcer la coopération économique avec le Vietnam et leurs activités philanthropiques dans le pays. Les deux pays ont signé un accord de création du Comité mixte économique et commercial Vietnam-Royaume-Uni (JETCO) qui a pour tâche de renforcer les relations bilatérales dans l'économie, le commerce et l'investissement. Ce comité a tenu sept sessions à Hanoi et à Londres. En 2011, le Royaume-Uni a créé le Conseil d’affaires Royaume-Uni-ASEAN (UKABC) afin d'approfondir ses relations avec les pays membres de l'ASEAN, dont le Vietnam.

Les entreprises s'implantent au Vietnam depuis 1988. Au début, 70 % de leurs investissements allaient dans le secteur du pétrole et du gaz. Aujourd'hui, elles ont investi dans plusieurs autres secteurs comme la banque, la finance, l'industrie manufacturière, les services, le textile et habillement...

Fin juin 2015, le Royaume-Uni comptait 206 projets en activité au Vietnam, représentant 3,195 milliards de dollars de capitaux enregistrés, faisant de ce pays le 16e des 103 pays et territoires investissant au Vietnam. Par ailleurs, les entreprises des Îles Vierges Britanniques ont investi près de 15 milliards de dollars dans des projets au Vietnam.

Les deux parties ont rendu publique la Déclaration commune sur le développement du modèle de coopération sous forme de partenariat public-privé (PPP) et signé un mémorandum en la matière.

Concernant les investissements vietnamiens au Royaume-Uni, jusqu'à ce jour le Vietnam compte 11 projets d'un montant total de 10,8 millions de dollars. Ses investissement se concentrent dans le tourisme, la restauration, les beaux-arts...

Dans le domaine de la coopération au développement, le gouvernement britannique a commencé à accorder en 1994 des aides publiques au développement (APD) au Vietnam. Après la signature de l’accord de partenariat au développement pour la période 2006-2015, il a accordé au Vietnam 250 millions de livres sterling d'aides non remboursables pour la période 2006-2010, soit 50 millions de livres par an en moyenne, dont environ 70 % étaient destinées à des programmes de lutte contre la pauvreté, et le reste, d’éducation, de santé, d’eau potable et d’hygiène environnementale, ainsi que de prévention et de lutte contre la corruption.

En 2011, les deux parties sont convenues d'un avenant amendant, complétant et reconduisant l’Accord sur le partenariat de développement Vietnam-Royaume-Uni pour la période 2011-2016. La Grande-Bretagne s’est engagée à accorder 70 millions de livres sterlings d'aides non remboursables au Vietnam pour la période 2011-2015. Les aides britanniques ont permis au Vietnam d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et de satisfaire aux normes de généralisation de l’éducation du cycle primaire, de lutter contre le VIH/sida, de coordonner ses programmes en matière d'hygiène environnementale, d'administration publique et d'adaptation au changement climatique…

Ces dernières années, la coopération entre le Vietnam et le Royaume-Uni dans les secteurs de l’éducation et de la formation s'est développée fortement. Actuellement, quelque 11.000 élèves et étudiants vietnamiens suivent un cursus dans des établissements britanniques, et 32 programmes de formation entre établissements d'éducation des deux pays ont été lancés.

Depuis la visite au Royaume-Uni du Premier ministre Nguyen Tan Dung en 2008, les deux parties ont constaté des changements positifs dans la coopération dans les sciences et les technologies. En 2013, le ministère des Sciences et des Technologies et l’ambassade du Royaume-Uni ont signé un Mémorandum de coopération dans l’emploi de l'énergie atomique à des fins pacifiques. Dans ce cadre, l'Agence vietnamienne pour les radiations et la sécurité nucléaire et l’ambassade du Royaume-Uni ont ensuite signé deux accords accordant des budgets à cette coopération pour les périodes 2013-2014 et 2014-2015.

En juin dernier, le ministre des Sciences et des Technologies Nguyen Quan et l'ambassadeur du Royaume-Uni Giles Lever ont signé un mémorandum de niveau gouvernemental sur la coopération dans la recherche et l'innovation entre le Vietnam et le Royaume-Uni (programme Newton Vietnam). Son objectif est d’employer la recherche et les innovations au service du développement économique et du bien-être social au Vietnam. Le gouvernement britannique s'est engagé à financer à hauteur de 10 millions de livres sterling des programmes de coopération bilatérale dans la recherche et l'innovation jusqu'en 2019.

Le nombre de touristes britanniques au Vietnam a fortement augmenté ces dernières années, atteignant plus de 202.000 personnes en 2014 contre 70.000 en 2004.

Actuellement, la communauté vietnamienne au Royaume-Uni compte plus de 40.000 personnes qui s’intègrent bien à leur société de résidence.

La visite du Premier ministre David Cameron est la première d’un chef du gouvernement britannique au Vietnam. Il est accompagné d’une trentaine d’entreprises relevant principalement des secteurs des sciences, des technologies et des infrastructures.

Cette visite du Premier ministre David Cameron a pour but de discuter des orientations et des mesures pour approfondir les relations de partenariat stratégique Vietnam-Royaume-Uni, d'exploiter les atouts et les potentiels de la coopération bilatérale, notamment dans l’investissement, les sciences et les technologies, la banque et la finance, l’éducation et la formation, la défense… En outre, les deux parties échangeront sur le renforcement de la coopération et de leur soutien mutuel au sein des forums et des organisations internationaux. -VNA