jeudi 29 juin 2017 - 17:46:04

APEC : Ce qu’il faut retenir de la 5e journée de travail de la SOM 1

Imprimer

Nha Trang, 23 février (VNA) – La première conférence des hauts officiels de l’APEC (SOM 1) a terminé sa cinquième journée de travail dans la ville de Nha Trang, mercredi 22 février, avec sept réunions avec au menu notamment le commerce et l’investissement, le développement des ressources humaines, les procédures douanières, la lutte contre le terrorisme et le commerce électronique.
Vue de la réunion du comité du commerce et de l’investissement (CTI), à Nha Trang, du 22 au 23 février. Photo : VNA
Plus de 500 délégués ont participé aux réunions de sept comités, groupes de travail et forums, dont le comité du commerce et de l’investissement (CTI), le groupe de travail sur le développement des ressources humaines (HRDWG), le forum des sciences de la vie et de l’innovation (LSIF), le groupe de travail sur la politique et le droit de la concurrence (CPLG), le sous-comité des procédures douanières (SCCP), le groupe de travail sur le contre-terrorisme (CTWG), et le groupe de pilotage sur le commerce électronique (ECSG).

Le CTI a débuté ses activités au sein de la SOM 1 avec un atelier sur la «promotion du commece des produits qui contribuent à une croissance durable et inclusive grâce au développement rural et à la réduction de la pauvreté».

Cet atelier visait à promouvoir un développement inclusif et durable, à supprimer les obstacles au commerce pour les produits issus du développement, et à renforcer le rôle du commerce des produits issus du développement dans le développement rural et la réduction de la pauvreté, autant de questions d’importance cruciale pour les économies membres, en particulier celles en développement.

L’ECSG a commencé avec la réunion informelle du sous-groupe sur la protection des données personnelles. Les délégués ont discuté de l’application du système de règles transfrontalières de protection de la vie privée (CBPR), de l’utilisation du système, et partagé les rétroactions des entreprises.

En tant que pionnier de l’amélioration de la coopération internationale en matière de commerce et d’investissement, l’APEC a récemment été très active dans la promotion de la discussion sur Internet et l’économie numérique.

La communauté des affaires de l’APEC considérait le CBPR comme un moyen réaliste et pratique d’assurer les flux de données mondiaux tout en protégeant la vie privée et la sécurité des données personnelles, et a mis en évidence son approche unique de protection de la vie privée qui peut aider à simplifier la conformité aux diverses exigences réglementaires de toute la région.

L’atelier du CPLG sur l’économie sur la politique de la concurrence a également débuté mercredi 22 février. Les délégués ont échangé leurs idées et souligné notamment le rôle de la preuve économique dans le jugement des affaires touchant au droit de la concurrence, le rôle de la définition du marché et du pouvoir de marché, les questions des cartels et des fusions.

Trois réseaux du HRDWG, à savoir le renforcement des capacités, l’éducation et le travail et la protection sociale, ont poursuivi mercredi matin leurs discussions en mettant l’accent sur les principales activités à mettre en œuvre en 2017.

Les rapports des réseaux ont ensuite été approuvés lors de la séance plénière du HRDWG dans l’après-midi. En 2017, le HRDWG poursuivra ses projets visant à améliorer la compétitivité des ressources humaines dans la région, notamment en renforçant la mobilité transfrontalière de l’éducation des étudiants, des chercheurs et des fournisseurs de services d’éducation, et en promouvant la création d’emplois de qualité.

Également dans l’après-midi, le CTWG et le LSIF ont terminé leurs premières réunions plénières en 2017. Les membres du CTWG ont examiné les activités et les mesures antiterroristes mises en œuvre dans d’autres instances internationales, et approuvé les priorités du groupe de travail pour la prochaine réunion. Les délégués ont également partagé des expériences pratiques et des initiatives visant à lutter contre le financement du terrorisme, à geler les avoirs terroristes, etc.

Entre-temps, la réunion du LSIP a passé en revue les réalisations de l’APEC 2016, discuté de la commercialisation de la technologie biomédicale, de l’utilisation de données importantes dans la recherche médicale, etc ... Les délégués ont également consacré du temps à préparer le 7e Dialogue politique de haut niveau sur la santé et l’économie, qui se tiendra à Hô Chi Minh-Ville en août prochain.

Le SCCP a également poursuivi l’ordre du jour en discutant des politiques et mesures visant à renforcer la coopération en matière de technologie de l’information et de gestion des risques; d’application à la frontière des droits de propriété intellectuelle ; de lutte contre la contrebande; de commerce électronique transfrontalier; de programme d’action collective du SCCP et des orientations proposées pour renforcer la collaboration avec d’autres comités et forums de l’APEC. – VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres