Hanoi, (VNA) – Le président du Conseil consultatif des gens d’affaires de l’APEC (ABAC) pour 2017, Hoàng Van Dung, a appelé les entreprises vietnamiennes à saisir les opportunités commerciales et d’investissement offertes par l’Année de l’APEC 2017.

Vue de la réunion du comité du commerce et de l’investissement (CTI) de l'APEC. Photo: VNA

Les entreprises vietnamiennes devraient se préparer, se renseigner sur le mécanisme de fonctionnement de l’APEC. Elles devraient avoir suffisamment d’informations sur les partenaires et la manière dont ils conduisent les activités, a-t-il déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA).

Etabli en 1989 pour améliorer la croissance économique et la prospérité pour la région et pour renforcer la communauté Asie-Pacifique, l’APEC compte 21 membres, lesquels représentent près de 60% du PIB mondial et environ 47% du commerce mondial.

Les entreprises vietnamiennes devraient également partipiper aux apports d’idées au gouvernement en ce qui concerne l’édification d’un cadre juridique transparent, clair pour que tous bénéficient des avantages du «jeu», a recommandé Hoàng Van Dung.

Les entreprises étrangères attachant une importance particulière au problème de la propriété intellectuelle, le respect du droit, notamment celui sur la propriété intellectuelle, est un impératif si l’on veut attirer les entreprises de haute technologie, a-t-il estimé.

Le Vietnam est devenu membre de l’APEC en 1998. Le pays a organisé avec succès l’APEC 2006, qui a adopté la Déclaration de Hanoï pour la mise en œuvre des objectifs de Bogor et améliorer la coopération au sein de l’APEC.

Selon Hoàng Van Dung, par rapport au reste du monde, l’ouverture des marchés au Vietnam est relativement récente. Le nombre des entreprises vietnamiennes reste très modeste et il leur faut encore du temps pour acquérir des expériences en matière d’intégration internationale et élever leurs capacités concurrentielles.

Le Vietnam qui s’efforce d’atteindre l’objectif d’un million d’entreprises opérationnelles à l’horizon 2020, s’attache à mettre en place des mesures pérennes pour permettre aux entreprises d’évoluer dans un environnement sain et, plus généralement, s’emploie à maintenir la stabilité de l’économie.

Hôte du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) 2017, le pays devrait poursuivre avec les autres économies membres leur processus d’intégration économique, considéré comme l’une des premières priorités.

Afin de pouvoir tirer profit des opportunités que représente l’APEC, les micros, petites et moyennes entreprises, en particulier les start-up, doivent améliorer leur compétitivité, leur productivité, et réduire les coûts, a-t-il conclu. – VNA