lundi 26 juin 2017 - 07:02:33

APEC 2017 : colloque sur la promotion de l’emploi des handicapés

Imprimer

Colloque sur la promotion de l’emploi des handicapés, le 10 mai à Hanoï. Photo: VNA
Hanoi (VNA) - Dans le cadre de la 2e conférence des hauts officiels de l’APEC (SOM2), le colloque sur la promotion de l’emploi des handicapés a eu lieu mercredi 10 mai à Hanoï. Les opportunités d’accès à l'emploi et l’intégration des handicapés, leurs difficultés et les recommandations ont été discutées.

Le colloque a donné un aperçu de l'initiative en faveur de l'emploi des handicapés, notamment par l’intermédiaire du Groupe de travail sur le développement des ressources humaines (HRDWG) et du Groupe des amis de l’APEC sur les handicapés (GoFD). Le GoFD, créé en 2014, a pour objet d’accroître la visibilité des problèmes du handicap dans les groupes de travail de l'APEC afin de favoriser la participation des handicapés aux activités économiques.
 
Dans la région Asie-Pacifique, environ une personne sur six (soit un total de près de 650 millions de personnes) connaît une forme ou une autre d’handicap. Les handicapés ont des difficultés à trouver un emploi et, lorsqu'ils en ont un, il s’agit en général d’un emploi vulnérable. Par ailleurs, accroître l'accès des handicapés aux opportunités d'emploi est un élément clé pour le soutien à la croissance économique dans toutes les économies membres de l'APEC. En intégrant les handicapés au marché du travail, les économies améliorent le bien-être économique d'un nombre important de personnes.
 
Selon une étude de l'Organisation internationale du travail (OIT) sur les coûts macroéconomiques de l'exclusion des handicapés du monde actif, les pertes économiques liées au handicap sont importantes, de l’ordre de 3% à 7% du PIB.

Selon le rapport 2014 de la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (UNESCAP), la main-d'œuvre a tendance à diminuer dans cette région en raison du vieillissement de la population. Cette tendance, qui se poursuivra lors des prochaines décennies, accroît la nécessité pour les gouvernements de reconnaître le rôle que les handicapés peuvent jouer dans le soutien à la croissance en remédiant aux manques de ressources humaines.
 
La priorité à la garantie de l’égalité
 

Les handicapés vietnamiens ont de nombreuses occasions pour apprendre un métier et accéder à un emploi. Photo: VNA
«Notre pays accorde une grande attention, et donc des priorités, aux handicapés. Une de ses politiques pour l’entreprise impose un handicapé au moins sur 100 travailleurs. Nous encourageons les handicapés à travailler dans les entreprises publiques comme privées. Progressivement, les Thaïlandais changent d’attitude au regard des handicapés et comprennent mieux que ces derniers sont égaux aux autres dans la recherche d’un emploi», a partagé Jenjeera Boonsombat, représentante de la Thaïlande.
 
«Lors de ce colloque, nous ne discutons pas d'activités humanitaires au profit des handicapés. Nous nous consacrons au principe de l’égalité, notamment dans l’apprentissage, le droit au travail et à la protection sociale. Les pays d’Asie du Sud-Est, dont le nôtre, coopèrent étroitement pour échanger des expériences en matière de soutien aux handicapés afin qu’ils s’intègrent pleinement à la société», a confié Agus Diono, représentant de l’Indonésie.
 
Selon le ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, 7,8% des habitants du Vietnam sont des handicapés, soit près de 7 millions dont 58% de femmes et 28,3% d’enfants, et environ 10% issus d’une famille pauvre. Le pays s’efforce constamment de garantir leurs droits en tous domaines : santé, éducation et formation, économie, culture, technologies de l’information...
 
Lors de cet événement, les participants ont déterminé les obstacles majeurs qui s’opposent aux handicapés et formulé des recommandations pour améliorer leurs conditions de vie, dont le renforcement de l’accès à l’information en termes d’emploi, de formation, en particulier en zone rurale. Il s'agit aussi de perfectionner le système éducatif, d’assister l’adaptation aux besoins du marché de l’emploi. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres