An Giang(VNA) - Comment produire un riz à la fois de bonne qualité et bon marché ? Les décideurs et les entreprises de la province d’An Giang (Sud) réfléchissent à cette problématique.

Le modèle de “champ de riz de grande superficie". Photo laodongxahoi.com.vn

Pour garantir au riz vietnamien une qualité élevée et ​s'assurer d'un rendement régulier, il faut ​employer le modèle de “champ de riz de grande superficie” qui associe les entreprises exportatrices et les riziculteurs, observe Duong Van Chin, l’ancien président de l’Institut de la riziculture du delta du Mékong : « La façon de procéder est la suivante : l’entreprise exportatrice définit le type de riz qu’elle souhaite exporter ; un contrat est signé avec les riziculteurs qui s’engagent à cultiver le riz pour le compte de l’entreprise. Celle-ci, en contrepartie, fournit les semences et les intrants et veille au respect des normes souhaitées. Le riz est ainsi cultivé à grande échelle. Après la récolte, le riz est vendu à l’entreprise».

Plus que quiconque, Nguyen Minh Hieu, un riziculteur de la commune de Vong The, a compris les avantages de ce modèle, et depuis que sa famille ​l'emploie, la commercialisation de son riz n’est plus un problème.

"Maintenant, on essaie de produire un riz propre et de bonne qualité  qui sera apprécié  sur le marché mondial."

Pour accroître les exportations de ses produits agricoles, la province d’An Giang a décidé d’accélérer la réforme de son agriculture

Pour accroître les exportations de ses produits agricoles, la province d’An Giang a décidé d’accélérer sa réforme agricole

Proposer un riz propre et de bonne qualité est le défi que le Groupe Loc Troi, l’un des plus importants fournisseurs d’intrants, a relevé en introduisant dans  la province d’An Giang des normes SRP pour une riziculture durable. Ces normes s'appuient sur des références environnementales et socioéconomique afin de soutenir les petits agriculteurs, de réduire l'empreinte écologique de la riziculture et de répondre aux besoins des consommateurs en termes de sécurité alimentaire et de qualité. Son directeur général Huynh Van Thon précise : « L’application des ces normes au Vietnam est tout à faire possible. Nous disposons de bonnes conditions de production, nos riziculteurs sont très expérimentés, nous avons des scientifiques qualifiés et des variétés de riz parmi les meilleures du monde. Nous pouvons donc mettre sur le marché un riz de très bonne qualité tant sur le plan nutritionnel qu’au niveau de la sécurité alimentaire.»

Pour accroître les exportations de ses produits agricoles, la province d’An Giang a décidé d’accélérer la réforme de son agric​ulture, indique Vo Thi Anh Xuan, secrétaire du comité du Parti de cette province. Le tandem entreprise-agriculteur va être renforcé ainsi que l’utilisation des progrès technologiques dans la production. An Giang va aussi développer son industrie agroalimentaire. Objectif : Etre capable de transformer la quasi-totalité des produits agricoles de la région en 2020. -VOV/VNA