Le représentant de l'Ambassade du Vietnam en Algérie rencontre avec les travailleurs molestés. Photo: VNA
 

Hanoi, 13 novembre (VNA) - L'Ambassade ​du Vietnam en Algérie a étroitement collaboré avec les deux entreprises impliqu​ées dans l'affaire de l’agression contre des travailleurs vietnamiens par leur employeur chinois afin de régler les questions en suspens relatives aux droits et aux intérêts légitimes des victimes.

Lors d'une conférence de presse régulière donnée le 12 novembre, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Le Hai Binh, a annoncé que les questions relatives à la rémunération et au lieu de travail des travailleurs vietnamiens étaient en discussion avec SimCo Song Da - l'entreprise expédiant les travailleurs en Algérie - et l'employeur chinois - Dongyi Jiangsu Co. Ltd en Algérie.

Selon M. Binh, les travailleurs blessés dans cette affaire d’agression ​sont sortis de l'hôpital et l’intégralité des frais médicaux a été payée par l'employeur. Les cinq autres personnes iront travailler dans d'autres sites de construction.

Début octobre, les travailleurs vietnamiens sur le chantier de construction de Khenchela, à 470 km à l’est d’Alger, ont envoyé un appel de détresse après que deux de leurs compatriotes ont été frappés et blessés par des hommes de la compagnie chinoise Dong Yi Jiang Su, pour avoir refusé de recevoir un salaire forfaitaire alors que leur contrat de travail ​stipulait un salaire journalier et un paiement mensuel.

Depuis l’envoi de ses premiers travailleurs vietnamiens en Algérie en 2013, le Vietnam compte environ 2.400 travailleurs dans ce pays du Maghreb, employés en majorité dans la construction, selon le Département de gestion des travailleurs à l’étranger relevant du ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales. – VNA