Une grotte dans le parc national Phong Nha - Ke Bang. Photo: internet

Quang Binh (VNA) - Le Premier ministre Nguyen Tan Dung vient d’approuver la 3e phase du projet de conservation et de gestion durable des ressources naturelles du parc national Phong Nha-Ke Bang, situé dans la province de Quang Binh (Centre).

Mis en œuvre entre 2015 et 2016, ce projet est crédité un budget de 2,175 millions d’euros dont deux millions proviennent de l’aide publique au développement (APD) du gouvernement allemand et 175.000 euros du fonds contrepartie du Comité populaire provincial.

Il fournira aux organes de gestion provinciaux des méthodes et expériences en matière de conservation de la biodiversité du parc Phong Nha-Ke Bang en association avec la mise en œuvre des politiques ​nationales.

Le parc national de Phong Nha-Ke Bang, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2003, est un site touristique incontournable du Centre du Vietnam avec un réseau de cavernes et grottes spectaculaires.

Il couvre une superficie de 200.000 ha. Sa formation, qui remonte à environ 400 millions d'années, en fait la plus ancienne région karstique en Asie. Il offre des phénomènes spectaculaires, dont un réseau de plus de 300 cavernes et grottes et des rivières souterraines s'étendant sur 300 kilomètres. Mais à ce jour, une vingtaine de cavernes ont été explorées par les scientifiques vietnamiens et britanniques. Les cavernes et grottes de Phong Nha-Ke Bang se distinguent par des stalactites et stalagmites imposantes et aux formes diversifiées et enchanteresses.

La quasi-totalité de la superficie du parc est occupée par une forêt primitive présentant une biodiversité parmi les plus abondantes du Vietnam, avec pas moins de 420 espèces végétales et 30 espèces animales endémiques. De nombreuses espèces sont d’ailleurs inscrites dans le Livre rouge du Vietnam et la Liste rouge du monde. -VNA