Le professeur Scott O'Neill, dirigeant du programme d'étude "Eliminate Dengue" et président de la Faculté des sciences de l'Université de Monash (Australie), a présidé mardi à la Faculté de la médecine de Hanoi une table ronde sur l'élimination de la dengue.

Dans le cadre de son programme de travail au Vietnam, il a déjà visité l'hôpital Nhi Dong II, l'Institut Pasteur et participé à un colloque sur ce même sujet à Ho Chi Minh-Ville.



Le professeur Scott O'Neill

Selon l'ambassadeur d'Australie au Vietnam, M. Hugh Borrowman, cette visite de travail est une activité significative qui s'inscrit dans le cadre de la célébration du 40e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

M. Hugh Borrowman s'est déclaré heureux de l'étroite coopération que mènent les deux pays dans plusieurs domaines comme l'éducation, l'investissement, le commerce... et, plus particulièrement, dans l'éradication de la dengue au Vietnam, mais aussi dans le monde.

Le succès du programme "Eliminate Dengue" contribuera à diminuer les risques de contraction de la dengue pour 2,5 milliards de personnes dans le monde.

Le virus de la dengue, qui fait partie de la famille des flavivirus, est transmis par des moustiques du genre Aedes, le plus souvent Aedes aegypti. Il n'existe ni vaccin, ni médicament préventif contre cette maladie qui touche plus de 50 millions de personnes dans une centaine de pays. D'où l'intérêt que la communauté scientifique porte à ce virus.

Wolbachia est une bactérie intracellulaire présente naturellement chez plus de 70% des insectes (notamment chez les arthropodes). De nombreux travaux scientifiques montrent qu'elle est capable d'avoir une influence très importante sur les organismes qu'elle habite, voire sur ceux qui l'entourent. Elle est notamment capable de manipuler son hôte afin qu'il ne donne naissance qu'à des femelles par exemple. Ainsi, "le remplacement complet des moustiques "Aedes aegypti" naturels par ceux infectés par la "Wolbachia" permettrait de réduire considérablement la propagation de cette maladie". -VNA