mercredi 20 septembre 2017 - 00:13:45

Aide américiane pour les victimes de l'agent orange

Imprimer

La Fondation Ford et l'Institut américain Aspen ont réaffirmé leur plan d'aide au Vietnam et aux Etats-Unis pour le règlement des conséquences de l'agent orange au Vietnam.

Selon un communiqué de presse de ces deux organisations daté de lundi, une subvention de 1,6 million de dollars de la Fondation Ford permettra à l'Institut Aspen de poursuivre ses activités de soutien au programme consacré à l'agent orange au Vietnam lancé par le Groupe de dialogue Etats-Unis-Vietnam sur ce problème.

Ces activités se concentreront sur la recherche de fonds publics et privés pour régler les effets persistants de l'agent orange, ainsi que sur l'appel aux spécialistes afin que les projets au Vietnam puissent répondre aux besoins des victimes.

En juin 2010, le Groupe de dialogue a publié un plan de mobilisation de 300 millions de dollars pendant dix ans pour aider le Vietnam à régler les conséquences de l'agent orange/dioxine.

Ces derniers temps, la Fondation Ford et l'Institut Aspen ont joué un rôle central dans l'élaboration d'un programme caritatif bipartite, afin de régler le problème de l'agent orange au Vietnam et d'améliorer les connaissances des décideurs de politiques américains en la matière.

Lancé en 2007 et co-présidé par Walter Isaacson, président de l'Institut Aspen, et Ngo Quang Xuan, vice-président du Comité des Affaires extérieures de l'AN du Vietnam, le Groupe de dialogue a pour but d'appeler au soutien des efforts visant à régler les séquelles pour l'homme et l'environnement de cet toxique utilisé durant la guerre au Vietnam.

Depuis 2000, la Fondation Ford a octroyé plus de 17 millions de dollars pour appuyer les efforts de règlement des conséquences de l'agent/dioxine au Vietnam.

Entre 1961 et 1971, environ 76 millions de litres d'herbicides toxiques ont été déversés au Vietnam. Ses effets destructeurs viennent en grande partie de son composant principal, la dioxine, l'un des produits toxiques les plus puissants, qui perturbe les fonctions hormonales, immunitaires et reproductives de l'organisme. Cette dioxine causerait de multiples maladies telles cancers des poumons et de la prostate, malformations congénitales, paralysies, dont sont atteints quelque 3 millions de Vietnamiens. Selon les estimations, 154.000 enfants souffrent de malformations congénitales, dont 10.000 en sont morts. - AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres