mercredi 16 août 2017 - 20:30:17

Agriculture : priorité aux crédits en 2012

Imprimer

L'agriculture et les zones rurales sont considérées comme la première des priorités de la politique de crédit de la Banque d'Etat du Vietnam (BEV) pour l'année 2012, a affirmé son gouverneur Nguyen Van Binh.

Cette priorité est destinée à augmenter la valeur des produits agricoles conformément à ce qui est prévu dans le programme d'édification d'une Nouvelle campagne, notamment en matière de mécanisation et d'application des hautes technologies dans ce secteur, a estimé Nguyen Van Binh lors d'une interview accordée lundi à Hanoi à l'Agence vietnamienne d'Information (AVI).

En 2012, une première priorité en matière d'octroi de prêts sera donnée à l'agriculture et aux zones rurales, en particulier pour la réhabilitation des zones récemment touchées par les intempéries, la production de produits destinés à l'exportation, l'industrie auxiliaire, ainsi que les PME, a déclaré le gouverneur.

Les banques accorderont des prêts pour la construction d'établissements de transformation du riz, de produits agricoles et aquatiques, ainsi que leur stockage afin d'élever leur valeur, a ajouté Nguyen Van Binh.

Actuellement, la croissance du crédit bancaire est de l'ordre de 10% et nous prévoyons de parvenir à 12-13% d'ici fin 2011, a souligné ce dernier.

L'Assemblée nationale a récemment approuvé les indices de développement socioéconomiques dont une croissance du crédit de 15 à 17% en 2012. La BEV donnera instructions aux banques commerciales afin de stabiliser l'économie tout en maintenant une croissance de l'ordre de 6%, et poursuivra la maîtrise de l'inflation lors de ces prochaines années.

S'agissant de cette dernière, le gouverneur a souligné qu'elle a diminué depuis août dernier mais qu'elle reste encore à un niveau assez élevé, et que d'ici la fin de l'année, le Vietnam s'efforcera de la limiter aux alentours de 18,5%.

Depuis août dernier, la BEV et les banques commerciales ont conjugué leurs efforts pour réduire le taux d'intérêt du dépôt bancaire en dông à 14% et maintenir le taux d'intérêt du crédit bancaire entre 16 et 18%. Bien que la baisse continue du taux d'intérêt soit absolument nécessaire pour relancer l'économie, elle doit être menée parallèlement à une maîtrise de l'inflation afin de limiter la progression de l'indice des prix à la consommation (IPC), a-t-il estimé.

Cela servira de base aux banques pour pratiquer le plus tôt possible un taux d'intérêt plus raisonnable et, ainsi, davantage soutenir l'activité des entreprises domestiques, a souligné Nguyen Van Binh.

Concernant la politique de restriction de l'octroi de crédits aux secteurs hors production, Nguyen Van Binh a précisé que cela est incontournable pour atteindre l'objectif de stabilisation de l'économie nationale compte tenu de la capacité de création de monnaie des banques, laquelle doit être limitée, y compris en 2012. Celles-ci doivent donc être plus prudentielles dans l'octroi de crédit à des secteurs tels que l'immobilier, la bourse et la consommation, sachant que l'évolution de la maîtrise de l'inflation durant 2011 puis 2012 conduira le cas échéant à une révision de cette politique de rigueur pour ces secteurs.

Dans une économie en voie de développement telle que celle du Vietnam actuellement, le marché immobilier a aujourd'hui un rôle important en tant que moteur du développement socioéconomique. Mais il doit être contrôlé pour qu'il se développe de manière satisfaisante et, surtout, afin d'éviter toute constitution d'une bulle immobilière dont les risques sont trop importants pour le pays, économiquement comme socialement. A l'inverse, le marché immobilier ne doit pas être entravé, ce qui aurait de graves incidences et conséquences, raison pour laquelle donc la BEV étudie une politique adéquate pour ce dernier.

Il en va de même en ce qui concerne la consommation domestique, la production nationale lui étant pour l'essentiel destinée et, là également, la BEV prépare une politique de rigueur pour le crédit à la consommation sans négliger un développement équilibré de cette dernière.

Le gouverneur Nguyen Van Binh a souligné que les futures activités de l'ensemble du système bancaire feront l'objet de rigueur, aussi afin d'éviter les dérives constatées ces derniers temps. Les prêts à la consommation, à la production..., seront examinés de manière plus souple en adéquation à la situation économique comme aux objectifs économiques fixés pour 2012. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres