La conférence internationale tenue le 28 juillet dans la ville de Da Lat. Photo : VNA
"Promouvoir le développement rural dans la sub-région du Mékong en se basant sur l’agriculture de haute technologie et le tourisme durable" était le thème d’une conférence internationale qui a eu lieu le 28 juillet dans la ville de Da Lat, province de Lam Dong (Hauts Plateaux du Centre).

Cet événement a réuni des sociologues, des économistes et des environnementalistes vietnamiens, laotiens, cambodgiens et sud-coréens. Outre la présentation des politiques et des solutions pour promouvoir le développement rural, en soulignant le rôle de l’agriculture de haute technologie et le tourisme agricole au Laos, au Cambodge et au Vietnam, les participants ont partagé des expériences et discuté des perspectives de coopération entre ces trois pays.

Selon le président de l'Académie des sciences sociales du Vietnam (VASS), Nguyen Xuan Thang, le Vietnam, le Cambodge et le Laos ont de grands potentiels de développement de l'agriculture et du tourisme. Ces secteurs jouent un rôle important dans le processus de réduction de la pauvreté et de l'écart de développement entre les zones rurales et urbaines. Promouvoir le développement de l'agriculture de haute technologie et le tourisme durable pourraient être des orientations appropriées pour les trois pays de la sub-région du Mékong, l'optique étant de rendre les campagnes prospères et d'aider ces pays à atteindre des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Au Vietnam, depuis les années 2008 et 2009, plusieurs professionnels et entreprises se sont lancés dans l'application des technologies de pointe dans la production agricole. Un certain nombre de localités - Ho Chi Minh-Ville, Hanoi, Thanh Hoa, An Giang et Dong Thap notamment - ont lancé leurs propres projets.

Pour l’heure, le pays recense 30 zones agricoles de haute technologie implantées dans 13 villes et provinces. Sept sont déjà en opération.

La province de Lam Dong est appréciée pour ses succès dans le développement de ce secteur. Elle possède près de 40.000 hectares de terres consacrées à l'agriculture de demain, soit 15% du total de ses terres arables, lesquelles génèrent d'ores et déjà 30 % de la valeur du secteur agricole local.

Boundeth Southavilay, du ministère laotien de l'Agriculture et des Forêts, a déclaré que la coopération internationale était un facteur clé du développement de l'agriculture du pays, en particulier l'investissement étranger qui contribue au renforcement des capacités locales et du développement des infrastructures.- VNA