jeudi 24 août 2017 - 14:00:42

Agent orange : Len Aldis adresse des lettres à des fabricants américains

Imprimer

A l'occasion du 50e anniversaire du début de l'utilisation de l'agent orange par les Américains au Vietnam, Len Aldis, président de l'Association d'amitié Grande-Bretagne-Vietnam, a adressé des lettres à des compagnies américaines ayant fabriqué ce produit chimique.

Len Aldis a envoyé des lettres à la direction de la compagnie Monsanto aux Etats-Unis et à David F. Snively, son vice-directeur exécutif, aux bureaux de Monsanto à Cambridge en Grande-Bretagne et à Ho Chi Minh-Ville, ainsi qu'aux bureaux de représentation des compagnies Dow Chemical et DuPont au Vietnam, pour leur demander de reconnaître leur responsabilité et de dédommager les victimes vietnamiennes.

Des lettres ont également été envoyées au Premier ministre britannique, David Cameron, et au leader de l'opposition travailliste, Ed Miliband, pour les appeler à réfléchir au soutien aux victimes vietnamiennes.

Dans sa lettre adressée à la direction de Monsanto aux Etats-Unis et à David F. Snively, Len Aldis a souligné la douleur que les victimes de l'agent orange doivent subir au quotidien.

"Des milliers des Vietnamiens sont morts ces 50 dernières années et, avant que Mosanto, Dow Chemical et DuPont et les autres compagnies incriminées reconnaissent leur responsabilité, de nombreux autres vont décéder... Nous en sommes à la troisième génération de victimes, et même la quatrième", a déclaré Len Aldis.

S'adressant à David F. Snively, Len Aldis a précisé que celui-ci n'avait pas besoin d'aller au Vietnam pour voir les effets de l'agent orange produit par sa compagnie car, aux Etats-Unis même, des milliers d'anciens combattants américains comme leurs enfants en souffrent.

Len Aldis a espéré que Monsanto va réagir positivement, reconnaître sa responsabilité pour les dommages causés à la population et à l'environnement du Vietnam, et qu'en plus il fournira un soutien financier et autres aides nécessaires aux victimes comme à leur proches.

Au Vietnam, on dénombre près de quatre millions de victimes de l'agent orange, de tous les âges.

Le 29 juillet, Len Aldis se rendra à Ho Chi Minh-Ville pour rencontrer des victimes avant de participer à une conférence internationale qui se tiendra les 8, 9 et 10 août à Hanoi pour commémorer le 50e anniversaire du début de l'utilisation de l'agent orange par les Américains au Vietnam. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres