Des activités caritatives en écho à la Journée des victimes de l’agent orange du Vietnam, le 10 août, se multiplient ces derniers jours sur l'ensemble du territoire. Photo : VNA

Les activités caritatives en écho à la Journée des victimes de l’agent orange du Vietnam, le 10 août, se multiplient ces derniers jours sur l'ensemble du territoire.

Des représentants du Musée des vestiges de guerre de Ho Chi Minh-Ville, du Comité pour la paix et de l’Association des patrimoines culturels de Ho Chi Minh-Ville ont offert des cadeaux à 100 victimes de ce défoliant à forte teneur en dioxine - une substance hautement toxique - du village de la paix de Từ Dũ, de l’école de Cần Thạnh, du centre de formation réservé aux handicapés et orphelins de Hóc Môn...

L’Association des victimes de l’agent orange/dioxine de la province de Dong Nai (Sud), a quant à elle distribué des cadeaux à 630 familles dans 11 districts en proie aux conséquences de ce produit déversé pendant la guerre. Dong Nai est l’une des localités les plus touchées. On y recense plus de 13.000 personnes exposées à la dioxine et 8.000 y sont répertoriées comme victimes.

Les autorités provinciales de Thai Binh (Nord) ont aussi offert des cadeaux à 19.000 victimes de l’agent orange.

Dans la province de Gia Lai (Hauts plateaux du Centre), le Centre provincial de réhabilitation fonctionnelle des victimes de l’agent orange a investi 2 milliards de dôngs pour installer un vaste sauna au service de ces victimes. - VNA