Conférence «L'accord de partenariat transpacifique : opportunités et défis dans les affaires au Vietnam», le 8 avril à Hô Chi Minh-Ville.

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Des représentants d’organisations étatiques, des experts économiques et des dirigeants de près de 300 entreprises vietnamiennes et étrangères se sont réunis à Hô Chi Minh-Ville pour une conférence sur l’accord de partenariat transpacifique (TPP).

Intitulée «L’accord de partenariat transpacifique (TPP) : opportunités et défis dans les affaires au Vietnam», la conférence a été organisée par le Centre de promotion du commerce et de l’investissement de Hô Chi Minh-Ville (ITPC), en coopération avec la société HR media.

Étaient présents des membres de la délégation de négociation du TPP du Vietnam, des représentants de l'État, de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI), de la Confédération générale du travail du Vietnam, d’associations d'entreprises nationales et internationales, des conseillers commerciaux de plusieurs pays, des économistes et des dirigeants de près de 300 entreprises. 

Les échanges et discussions ont été développés selon quatre axes : développement économique du Vietnam après son adhésion au TPP ; perspectives, opportunités et défis pour le commerce et l'investissement ; questions relatives à la propriété intellectuelle ; changements dans la politique du travail au Vietnam lors de la mise en œuvre du TPP.

Le vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Lê Van Khoa, a déclaré : «Cette conférence a pour but de fournir des informations sur les engagements dans le commerce, les investissements, la propriété intellectuelle dans le cadre du TPP, l’orientation stratégique et les mesures préparatoires pour les entreprises vietnamiennes, dont celles de Hô Chi Minh-Ville». 

Les experts sont unanimes qu'entre 2016 et 2018, le TPP créera des conditions favorables au Vietnam mais lui apportera aussi un certain nombre de défis.

Avantages et inconvénients 

Truong Dinh Tuyên, ancien ministre du Commerce, conseiller principal du gouvernement dans les négociations du TPP, a jugé que les accords de libre-échange (ALE) apporteraient au Vietnam des investissements, de nouveaux débouchés d’exportation, la création d’emplois et l’accélération du processus de restructuration économique et de la croissance. Ils équilibreront aussi les relations commerciales entre le Vietnam et les autres pays, créeront le cadre de la réforme institutionnelle et de l’amélioration de l'environnement des affaires, et aideront enfin à élever la position du Vietnam dans une région dynamique.

Le textile, un des secteurs qui bénificieront le plus d’avantages du TPP.

Concernant les difficultés, a-t-il ajouté, une concurrence décisive aura lieu sur trois niveaux : produits, entreprises et qualité des institutions, environnement des affaires. Il y aura de nombreux défis au niveau de la qualité des ressources humaines, de la cybersécurité. Le secteur agricole et les zones rurales seront vulnérables.

Cependant, d'après Truong Dinh Tuyên, l'impact positif devrait être plus grand que les désagréments, à conditions qu’organes gouvernementaux et entreprises fassent les bons choix. «À court terme, la croissance va diminuer, mais la baisse sera limitée et pourra être compensée par une forte amélioration de l'environnement commercial. Pour la période 2017-2018, le TPP sera très probablement en vigueur à l’exception de l’ALE entre le Vietnam et l’UE. Tous les autres ALE auront terminé leurs négociations et entreront également en vigueur. Tout cela va créer de nouvelles impulsions pour la croissance. Il faut supposer que la croissance économique en 2017 sera supérieure à celle de 2016 et en 2018, elle devrait être encore plus élevée».

Truong Dinh Tuyên a prévu une forte croissance économique pour le Vietnam ces trois prochaines années.

De nombreuses possibilités de coopération

Les experts économiques vietnamiens et étrangers ont discuté de l'évolution future de la coopération des entreprises étrangères dans l'industrie textile du Vietnam, de la confiance des investisseurs américains envers le Vietnam au sein du TPP, de la feuille de route des réformes politiques pour répondre aux exigences du TPP. Il s'agit également des potentialités, opportunités et défis de l'industrie manufacturière et des services, des questions autour de la propriété intellectuelle, des changements dans les politiques du travail au Vietnam, de l'impact des normes internationales du travail de l'OIT au niveau de la compétitivité des entreprises et des pays.

Nestor Scherbey est conseiller principal de l’Alliance pour la facilitation du commerce au Vietnam (Vietnam Trade Facilitation Alliance - VTFA). Il a approuvé les défis mais dans le respect des engagements relatifs au commerce dans le TPP. Il a indiqué que les sociétés multinationales devraient redéfinir leur chaîne d'approvisionnement mondiale pour tirer profit des incitations fiscales des ALE. Cela apportera de nouvelles opportunités pour les entreprises vietnamiennes de devenir fournisseurs d’entreprises d'investissement direct étranger (IDE) au Vietnam et d'autres sociétés internationales.

«Les entreprises vietnamiennes devront faire attention à bien fournir les documents prouvant l'origine des matières premières et des composants utilisés pour la fabrication et l'assemblage de produits finis destinés à l'exportation vers un pays du TPP», a précisé Nestor Scherbey.

Il a pensé que, du côté du gouvernement, il serait bon d’établir une base de données d'informations commerciales sur les entreprises d’IDE et des fournisseurs nationaux ainsi que sur les ALE et les centres de soutien aux entreprises. Ces nouveaux centres vont mener les procédures prouvant la source des produits, leur origine. Ils vont effectuer aussi des études de marchés à l'exportation et veiller à la diffusion aux entreprises du pays des normes et des exigences étrangères. Ceci est particulièrement important pour les petites et moyennes entreprises.

VTFA est en train de créer un portail global commercial B2B pour que les fabricants vietnamiens puissent enregistrer gratuitement leurs produits ainsi que leurs informations de contact.

Virginia Foote, présidente et directrice exécutive de Bay Global Strategies (USA), co-présidente du Forum économique du Vietnam (VBF), a conclu : «Pour le Vietnam, le TPP ne propose pas de garanties, mais il est à la base de futurs grands succès». -CVN/VNA