Quand on évoque le nom de «Thô Chu», on pense à un archipel de huit îles situé à l’extrême Sud-Ouest du pays, quasi inaccessible. S’y rendre n’est en effet pas aisé, mais vous serez largement récompensé de vos efforts.

L’archipel de Thô Chu - ou Thô Châu - se trouve dans la commune de Thô Châu, district de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud).

Peu de gens le connaissent car cet archipel se situe à 220 km du continent, du chef-lieu de Rach Gia en l’occurrence. Le trajet est deux à trois fois plus long que celui qui mène du continent à la plupart des célèbres «îles du grand large» du pays (Cô Tô à Quang Ninh, Bach Long Vi à Hai Phong, Ly Son à Quang Ngai, pour n’en citer que quelques-unes).

De plus, les moyens pour y accéder sont peu développés. Le bateau bien sûr, mais avec un départ tous les cinq jours. La traversée dure 16 heures, avec une halte nocturne à Phu Quôc. Mais cela reste assez théorique, et elle peut dépasser les 30 heures si des problèmes surviennent (gros temps, avarie mécanique). Un conseil : prévoyez de quoi vous occuper et surtout vous sustenter si l’expérience vous tente.

Tourisme et farniente


À Thô Chu, le premier site à visiter sont deux stèles marquant la souveraineté du pays sur l’archipel. L’une, en ciment et pierres, a été érigée en 1956 par l’ancien régime fantoche de Saigon. L’autre, bien plus imposante, date de 1976 et a été restaurée en 2003. Le deuxième site est le temple de Thô Châu, achevé en avril 2013, qui commémore le massacre de plus de 500 habitants et de nombreux soldats perpétré par les Khmers rouges en mai 1975.

Les visiteurs aiment parcourir à vélo la route côtière qui relie le cœur de la commune de Thô Châu à l’est de l’archipel pour contempler les îles de Xanh et Tu. Depuis Thô Chu, de nombreuses plages sont accessibles, très peu fréquentées.

L’île de Tu à l’allure d’un croissant de lune frangé de cocotiers et badamiers. Après avoir gravis quelques pentes, les touristes se retrouvent face à des blocs rocheux aux formes fantasques sculptés par les éléments.

Un excellent spot de plongée


Si sur l’île de Tu les blocs de pierre attirent les touristes, sur celle de Cao, ce sont les récifs coralliens qui méritent le détour. Les découvrir nécessite de louer un masque et un tuba. À 5 m de profondeur, un monde féérique se révèle. La tiédeur de l’eau permet de plonger toute l’année.


La plongée sous-marine est une des nombreuses activités que l’on peut pratiquer à Thô Chu

Après cette immersion dans le monde du silence, les touristes sont généralement conviés à pêcher. Mais, dans l’archipel de Thô Chu, pêcher est un art particulier qui se pratique sur un bateau en mouvement. L’appât est un tortis de bouts de nylon attaché à 30 à 50 m de fil. Tout cela paraît bien rudimentaire mais soyez-en sûr, en moins de 30 minutes, vous aurez rempli votre panier de poissons frétillants.

L’archipel de Thô Chu, malgré son éloignement, se révèle être l’une des destinations touristiques les plus mémorables du pays. Et bien à l’écart des sentiers balisés du tourisme de masse, ce qui n’est pas le moindre de ses charmes. – VNA