Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc qui a travaillé vendredi 23 juin avec les autorités de Hô Chi Minh-Ville, a invité les ministères et branches à "retrousser leurs manches" pour relever les défis ensemble avec la mégapole du Sud.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (debout) lors de la séance de travail avec les autorités de Hô Chi Minh-Ville, le 23 juin. Photo : VNA

Moteur du développement socio-économique du Sud, Hô Chi Minh-Ville est aussi la locomotive économique et centre d’import-export, financier, bancaire, commercial, touristique, des services et technologies du pays.

Lors du premier semestre de cette année, la ville a affiché une croissance de 7,76% contre 7,47% durant la même période de 2016. Le secteur des services, qui représente 58,2% des parts de l’économie municipal, a progressé de 7,4%, suivi du bâtiment ( 7,2%;) et de l’agriculture ( 5,9%).

Ses recettes budgétaires ont augmenté de 17% en glissement annuel, la production industrielle a grimpé de 7,5%. Les investissements directs étrangers ont doublé pour atteindre 2,24 milliards de dollars… Pour le reste de l’année, la mégapole du Sud s’est fixé pour objectif une croissance économique comprise entre 8,4% et 8,7%.

Hô Chi Minh-Ville a enregistré 2,8 millions d’arrivées internationales, et ses recettes touristiques se sont chiffrées à plus de 53.000 milliards de dôngs, soit une augmentation respective de 14,7% et 12%.

La ville doit cependant faire face à des défis multiples tels que les marées hautes associées au débit fluvial qui sont en cause dans les inondations, la congestion du trafic et les embouteillages chroniques, la pollution préjudiciables à sa compétitivité.

Saluant les performances socio-économiques de Hô Chi Minh-Ville, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a indiqué qu’elle devrait devenir une ville mondiale, ville qui exerce des fonctions stratégiques à l’échelle globale, organise des flux et s’inscrit dans des réseaux.

La mégapole du Sud devrait être le lieu de rencontre Est-Ouest, promouvoir les valeurs humanistes, préserver les valeurs culturelles méridionales des Viêt, et savoir affirmer la position nationale à l’heure d’intégration internationale, a-t-il poursuivi.

Le chef du gouvernement a rappelé que Hô Chi Minh-Ville devrait être une économie de l’innovation au rayonnement international, un moteur de la croissance durable et une locomotive de l’intégration nationale poussée et efficace à l’économie régionale et mondiale.

Il a également fait savoir que le projet de construction de l’aéroport international de Long Thành (province de Dông Nai), situé à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Hô Chi Minh-Ville, ne devrait être opérationnel qu’en 2025-2027.

Le gouvernement va donc donner instruction de rechercher rapidement des spécialistes et organisations pour donner leur expertise sur l’élargissement de l’aéroport international Tân Son Nhât, qui fonctionne déjà à sa pleine capacité, a-t-il conclu. – VNA