dimanche 20 août 2017 - 17:00:36

À Dông Ngac, bienvenue au village des Docteurs

Imprimer

Dông Ngac est un des plus anciens villages de la capitale Hanoi. Dans le vent de l'urbanisation, ce patelin a gardé intact ses monuments (pagode, maison communale et maisons de culte des clans...) et surtout son amour traditionnel pour les études.

Dông Ngac abrite une centaine de maisons vieilles de plus d'un siècle et une trentaine de maisons de culte des lignées. La maison communale du village notamment, fait la fierté des habitants. Construit sous la dynastie des Lê postérieurs, cet édifice a 400 ans. Depuis sa construction en 1635, elle a connu quatre restaurations. L'histoire de ces travaux est gravée sur les stèles installées au sein de la maison communale.

La maison communale du village de Dông Ngac demeure l'endroit où se déroulent les activités culturelles de la communauté. Tous les ans, du 8e jour au 11e jour du 2e mois lunaire, la fête du village reprend ses droits avec des représentations de chèo (chant populaire), de ca trù (chant des courtisanes) et des jeux d'échecs, des combats de coqs… Même les enfants qui vivent loin de leur bercail y reviennent rendre hommage aux ancêtres. 

Outre la maison communale séculaire, le village compte 13 impasses, qui chacune possède un portail orienté vers le fleuve Rouge. La plupart de ces portails arborent deux pinceaux qui représentent l'esprit studieux qui anime les villageois. 

Berceau des Docteurs

Dông Ngac est le berceau de nombreux Docteurs, mandarins du passé et d'intellectuels et hauts dirigeants d'aujourd'hui. Le premier Docteur du village est Phan Phù Tiên, dont on ignore les dates de naissance et de mort. On sait de lui qu'il a réussi le concours royal (thi dinh) et est devenu Docteur de première classe (tiên si) sous le règne du roi Lê Thai Tô (1385-1433).

Jusqu'en 1945, date qui marque la fin de la dynastie des Nguyên, la dernière dynastie du Vietnam, le village de Dông Ngac a recensé 25 Docteurs, ainsi que près de 400 licenciés et bacheliers. Un record comparé aux autres villages dans l'ensemble du pays.

Les cinq grands clans du village (Phan, Pham, Dô, Nguyên et Hoàng) ont vu leurs descendants réussir les grands concours. La famille de Pham Quang Trach compte sept membres ayant été reçus Docteurs de première classe (tiên si) sur une période de 211 ans. La famille du Docteur Hoàng Tê Mi (1795- ?) compte trois membres de trois générations consécutives (grand père, père et fils) ayant réussi le concours royal, devenant ainsi Docteurs de première classe.

"Nos ancêtres ont dit que la position de notre village évoque celle d'un dragon (bon esprit). Idem pour la maison communale. Ce qui explique pourquoi nombre d'enfants du village réussissent leurs études", explique le chef du Comité chargé des vestiges du village, Nguyên Châu Tiêp.

Soif d'apprendre

Des vieux villageois ont dit également que la plupart des clans du village sont d'origine de la terre d'Ai Châu (province de Thanh Hoa, Nord). La vie d'autrefois était très difficile, et les habitants du village ont étudié de façon assidue pour s'en extraire.

Héritant de la tradition studieuse, les jeunes du village de Dông Ngac obtiennent aujourd'hui encore bon nombre de succès dans leurs études. Jusqu'à présent, le village recense près de 100 Docteurs. Et Dông Ngac compte chaque année une centaine de bacheliers supplémentaires admis au concours d'entrée aux universités.

"Chaque clan du village dispose de son propre fonds d'encouragement aux études", déclare le vice-président du Comité populaire de la commune de Dông Ngac, Nguyên Quang Thâm. Grâce à ces fonds d'encouragement, les clans remettent tous les ans des récompenses aux élèves brillants. Dans chaque famille, les parents aiment leurs enfants et vouent un grand intérêt à leurs études. Les jeunes de Dông Ngac déploient également tous leurs efforts de sorte d'être à la hauteur de leurs illustres ancêtres.

Le village de Dông Ngac est fier de ses enfants qui sont intellectuels et pour certains dirigeants du pays. À savoir, le général de division, le professeur-Docteur Pham Gia Khanh, directeur de l'Institut de la médicine militaire; le professeur-Docteur Pham Gia Khai, directeur de l'Hôpital des maladies cardiovasculaires ; et Pham Gia Khiêm, ancien vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères.
Dông Ngac prévoit d'ériger une stèle sur laquelle seront gravés les noms des Docteurs, professeurs contemporains. Cette stèle sera conservée dans la maison communale du village. Ainsi, la belle tradition studieuse est perpétuée de génération en génération au sein du village.

Hanoi élabore un projet pour la préservation de l’ancien village de Dông Ngac, en faisant un site touristique. Ce projet entend faire de ce village un site touristique intégré à un circuit de grands sites relatif à la vie propre au bassin du fleuve Rouge, telles les maisons communales Chèm et Nhât Tân, le palais Tây Hô et des villages avoisinants comme Nhât Tao ou Liên Ngac. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres