Les 9 es assises sur la coopération décentralisée franco-vietnamienne se sont ouvertes lundi à Brest, en France, sur le thème «Vers de nouveaux modèles de développement : quelles responsabilités et quelles opportunités pour les collectivités locales françaises, vietnamiennes et les acteurs des deux parties ? » .

Le Premier ministre vietnamien Nguyên Tân Dung a adressé un message dans ce cadre. Il a salué la coopération globale traditionnelle basée sur la confiance entre le Vietnam et la France qui s’épanouit depuis des années, ainsi qu’une coopération décentralisée qui fait désormais figure de modèle.

Présent à Brest, le vice-ministre des Affaires étrangères vietnamien Bui Thanh Son a quant à lui affirmé : « Ce modèle de coopération décentralisée complète les programmes de coopération au niveau national et répond aux besoins au niveau local. Il offre à nos deux pays de bonnes expériences et des savoir-faire, et aux citoyens, de meilleurs intérêts. Le soutien catégorique de nos dirigeants, la compréhension mutuelle et la confiance réciproque sont la clé des succès obtenus. »

Avec 230 projets actuellement mis en oeuvre, la France est le premier partenaire du Vietnam en termes de coopération décentralisée. Bien que ce ne soient pas des projets de taille, ils contribuent à cultiver les échanges entre les deux peuples français et vietnamiens.


Pendant trois jours, l’assistance se penche sur trois grands thèmes : l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur, la santé et la culture dans l’espace francophone ; l’aménagement et le développement de l’espace urbain et rural ; les collectivités territoriales face aux défis économiques.

Cet événement, ayant la francophonie, le développement durable et la gouvernance locale pour grille de lecture transversale, s’inscrit dans le cadre du 40 e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et le Vietnam.

Les Assises seront l’occasion de mettre en valeur le dynamisme de la coopération décentralisée franco-vietnamienne ainsi que le rôle fondamental des collectivités territoriales dans la diplomatie économique, véritables relais de l’expertise française dans différents domaines d’excellence, et permettront de donner un nouvel élan aux échanges entre les collectivités des deux pays.

Cette manifestation reflètera également la volonté des collectivités françaises impliquées de s'inscrire résolument en tant que précurseurs de la diplomatie française participant au rayonnement de notre pays à l'étranger; et de consolider leurs actions à l’international en tant qu'acteurs de la «diplomatie démultipliée ».

Ces trois journées auront pour ambition de faire évoluer la coopération franco-vietnamienne dans une logique de partenariat et de valorisation des territoires, à partir du bilan de l’édition précédente qui s'était tenue à Haiphong en 2010. -VNA