lundi 21 août 2017 - 11:20:39

23e conférence des directeurs généraux des Douanes de l'ASEAN à Da Lat

Imprimer

La 23e conférence des directeurs généraux des Douanes de l'ASEAN a eu lieu le 3 juin dans la ville de Da Lat, province de Lam Dong (Hauts Plateaux du Centre).

Cet événement a réuni quelque 70 délégués dont les directeurs généraux des douanes de l'ASEAN, le secrétaire général de l'ASEAN, le secrétaire général de l'Organisation mondiale des Douanes (OMD), ainsi que des représentants des Douanes du Japon, de République de Corée, de Chine, outre d'organisations internationales.

Consacrée au "Nouveaux processus douaniers pour la Communauté de l'ASEAN", cette conférence avait pour objet de discuter des orientations, du plan d'action et du programme d'action des Douanes des pays de l'ASEAN pour la période 2016-2020.

Ces derniers temps, les Douanes de l'ASEAN ont réalisé d'importants progrès dans le cadre de l'édification de la Communauté économique de l'ASEAN, notamment avec la signature de l'accord douanier de l'ASEAN, la création des cadres juridiques pour l'institution du système de transit de l'ASEAN, l'établissement de mécanismes douaniers d'une seule porte nationale pour le marché aséanien, ou encore l'élaboration des cadres juridiques et techniques pour la formation du mécanisme d'une seule porte de l'ASEAN...

Les années 2014 et 2015 sont considérées comme la période la plus importante pour passer à une nouvelle phase du processus de coopération, d'intégration et de connectivité au sein de l'ASEAN puis de la Communauté économique de l'ASEAN. La future communauté implique la mise en place d'un nouveau processus douanier conforme à la conjoncture et aux engagements de l'ASEAN. Cette 23e conférence examinera les plans stratégiques de développement des Douanes de l'ASEAN pour la période 2011-2013. Sur cette base, les directeurs généraux des Douanes de l'ASEAN définiront les orientations et un nouvel agenda pour la période 2016-2020.

Le secrétaire général de l'OMD, M. Kunio Mikuriya, a souligné que cette conférence contribuera à renforcer l'alliance entre les Douanes de l'ASEAN et les autres pays de la région.

Le Secrétaire général de l'ASEAN Le Luong Minh a estimé que les résultats de cette conférence sont importants pour la future Communauté de l'ASEAN et les années qui s'ensuivront. Il a insisté sur la nécessité d'accélérer le processus de développement des Douanes de l'ASEAN.

Lors de la cérémonie d'ouverture, le président de la 23e conférence et directeur général du Département des Douanes du Vietnam, Nguyen Ngoc Tuc, a souligné que c'est la troisième fois que le Vietnam organise cette conférence après celles de 1995 et de 2004.

Au moment où les Douanes de l'ASEAN organisent la 23e conférence dans l'esprit de respect, de coopération et de compréhension mutuelle, a déclaré M. Nguyen Ngoc Tu, le 1er mai 2014, la Chine a implanté dans les eaux vietnamiennes sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981, protégée par des dizaines de navires dont plusieurs bâtiments de guerre et avions, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et en pleine zone économique exclusive du Vietnam.

Ces agissements chinois sont une atteinte évidente aux droits souverains et de juridiction du Vietnam en Mer Orientale. Ils vont à l'encontre du droit international, de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 et de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) dont la Chine est partie. Ils ont menacé et menacent sérieusement la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de la navigation en Mer Orientale.

M. Nguyen Ngoc Tu a appelé tous ses collègues à partager le point de vue du Vietnam selon lequel ce problème doit être réglé pacifiquement et conformément au droit international.

Lors d'un échange avec la presse, le secrétaire général de l'OMD Kunio Mikuriya a estimé que les tensions en Mer Orientale influence la circulation des marchandises dans cette zone maritime. Il s'est déclaré convaincu que les parties concernées règleront cette affaire par des mesures pacifiques pour garantir la liberté et la sécurité de la navigation en Mer Orientale en particulier et dans la région Asie-Pacifique plus généralement, car il s'agit d'un des hauts-lieux du transport maritme du monde. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres