Le président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam Nguyen Thien Nhan, lors d’une séance de travail avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Photo: VOV

Hanoi (VNA) – Le changement climatique a des impacts ​dans chaque famille vietnamienne, aujourd’hui et encore plus dans le futur. A​ussi tout le monde doit œuvrer ensemble pour y faire face.

C'est ce qu'a déclaré le président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam Nguyen Thien Nhan, lors d’une séance de travail le 25 avril avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR).​ De plus, tou​s les citoyens doivent réfléchir et réaliser des programmes de prévention et de lutte contre les catastrophes naturelles dans les lieux où ils vivent, a poursuivi M. Nguyen Thien Nhan.

Pour s’adapter au changement climatique, il faut changer radicalement nos comportements, à commencer par l’économie ​et ​le filtrage de l’eau. Le président Nguyên Thiên Nhân a demandé ​au MADR d'intensifier la protection des forêts le développement de l’agriculture, la plantation d'arbres adaptés à l’eau saumâtre et à l’eau salée, tout en perfectionnant les ouvrages hydrauliques.

Nguyên Thiên Nhân a invité le MADR à établir un mécanisme capable de synchroniser la gestion de l’eau au niveau national, régional et familial, et de garantir l’approvisionnement en eau​. Il doit aussi restructur​er les cultures avec des plantes adaptées au changement climatique.

M. Nguyen Thien Nhan a affirmé que le Front de la Patrie du Vietnam ​aidait toujours le MADR à faire face au changement climatique. Dans les temps à venir, le Front va effectuer des examens ​dans le Sud, ​le Centre et ​le Tay Nguyen (Hauts Plateaux du Centre),  coopérer avec les ministères et les branches concernés dans la prévention des catastrophes naturelles et la résilience au changement climatique.

En même temps, il faut appeler les scientifiques à avancer des solutions pour l’adaptation au changement climatique dans chaque région, a suggéré M. Nguyen Thien Nhan.

Selon le MADR, la sécheresse et la salinisation au Tay Nguyen et au Centre méridional sont graves. Depuis fin 2015, la pluviosité dans ces régions ​a été très modeste, les niveaux ​des lacs-réservoirs, ​des centrales hydrauliques est très bas. La sécheresse  touch​e 70% de la superficie agricole au Tay Nguyen et le Centre méridional. Dak Lak, Gia Lai, Kon Tum, Ninh Thuân, et Binh Thuân figurent dans la liste des provinces les plus touchées. Idem pour de nombreuses provinces dans  le delta du Mékong.

L’intrusion saline a pénétré plus de 90km à l'intérieur des terres, un phénomène  jamais enregistré dans l’histoire des observations et  mesures de la salinité. Pour l’heure, 11 des 13 provinces et villes du delta du Mékong sont touchées par la salinisation. ​La production agricole est gravement menacée et la pénurie d’eau douc​e est dramatique. -VNA